Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'heure indigo de Kristin Harmel

Editeur : Denoël

Parution : Septembre 2014

Traducteur : Christine Barbaste

Quatrième de couverture : À Cape Cod, dans le Massachusetts, Hope s’affaire derrière les fourneaux de la pâtisserie familiale. Entre son travail, la rébellion de sa fille adolescente, son récent divorce et ses soucis financiers, elle frôle parfois le surmenage. Hope s’enfonce peu à peu dans la déprime et la résignation. Aussi, quand sa grand-mère Rose lui demande d’aller en France retrouver sa famille disparue pendant la guerre, Hope accepte sans hésiter. Décidée à reprendre sa vie en main, elle s’envole pour Paris en quête de ce passé dont elle ignore tout. Car le temps est compté : atteinte de la maladie d’Alzheimer, la mémoire de Rose faiblit. Pour tout indice, elle a donné à sa petite-fille une simple liste de noms et une adresse.
Kristin Harmel nous embarque avec une émotion et une vitalité rares dans le récit d’une femme qui s’apprête à découvrir le douloureux secret de ses origines, tout en peignant avec finesse et mordant les relations houleuses entre mère et fille.

Mon avis : Je tiens à remercier les éditions Denoël et Dana Burlac pour cette merveilleuse découverte.

Le récit est extrêmement prenant, l'histoire tout simplement merveilleuse et d'actualité. C'est une histoire d'amour magnifique qui affronte l'horreur de l'histoire. J'ai adoré me plonger avec Hope et Annie dans cette quête d'identité familiale , qui nous entraîne en plein coeur de le seconde guerre mondiale , et de la rafle du Vel d'Hiv. Et que dire de la fin, elle est juste extraordinaire!!!

Les personnages sont très intéressants, tous plus à fleur de peau et abimés que les autres. Si je devais en faire ressortir un , je dirais Gavin, car c'est celui qui apporte une certaine constance au récit , et reste fort face aux épreuves.

Le rythme est très bon, on ne s'ennuie pas et je l'ai dévoré en quelques heures.

Mais ce qui prédomine ce récit, c'est l'émotion. Elle m'a assaillie dès les premières pages et ne m'a pas laché . J'ai même versée quelques larmes à la fin, c'est pour dire.

Pour conclure, je dirais donc que c'est un roman bouleversant, et je ne peux que vous encourager à le découvrir en cette rentrée littéraire.

Partager cet article

Repost 0