Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il reste la poussière de Sandrine Collette

Éditeur: Denoël

Parution : Janvier 2016

Résumé éditeur: Patagonie. Dans la steppe balayée de vents glacés, un tout petit garçon est poursuivi par trois cavaliers. Rattrapé, lancé de l’un à l’autre dans une course folle, il est jeté dans un buisson d’épineux.
Cet enfant, c’est Rafael, et les bourreaux sont ses frères aînés. Leur mère ne dit rien, murée dans un silence hostile depuis cette terrible nuit où leur ivrogne de père l'a frappée une fois de trop. Elle mène ses fils et son élevage d’une main inflexible, écrasant ses garçons de son indifférence. Alors, incroyablement seul, Rafael se réfugie auprès de son cheval et de son chien.
Dans ce monde qui meurt, où les petits élevages sont remplacés par d’immenses domaines, l’espoir semble hors de portée. Et pourtant, un jour, quelque chose va changer. Rafael parviendra-t-il à desserrer l’étau de terreur et de violence qui l’enchaîne à cette famille?

Mon avis :

Tout d'abord merci aux éditions Denoël et à Clélia pour cette lecture .

Habituée des écrits de Sandrine Collette, une fois de plus je n'ai pas été déçue même si j'ai malgré tout trouvé un point négatif , sur lequel je reviendrais plus tard.

J'ai beaucoup apprécié l'ambiance de ce roman, gros point fort de l'auteur. On découvre l'univers très fermé et cloisonné d'une famille de Patagonie.

Un environnement rude, aride et froid qui trouve écho dans le caractère des personnages.

Un huis clos étouffant où la violence , la haine et le désespoir ne laisse aucune place à un semblant d'amour ou de sentiment d'affection. Dirigés par une mère ultra-autoritaire et incapable d'empathie (en apparence) , 4 frères essayent de grandir . Et très vite le petit dernier, Rafael, devient le bouc émissaire de ses frères. Jusqu'au jour où une erreur de la mère va bouleverser l'équilibre de la famille, et déclencher une série d'événements qui vont conduire à une tragédie.

L'écriture de Sandrine Collette est toujours aussi incisive , elle est directe et ne laisse au final que peu de place aux sentiments.

Même si j'ai adoré l'histoire et que j'ai trouvé les personnages de Rafael et de Steban sympathiques, j'ai eu du mal à m'accrocher à un d'entre eux. Habituellement il y en a toujours un qui sort du lot et qui va attirer mon attention mais ici ce n'est pas le cas. C'est donc le seul point négatif que je relèverais.

De plus, la fin est assez prévisible mais elle est superbement amené et racontée .

Pour terminer , je dirais que c'est un bon moment de lecture, superbement écrit , une histoire rude qui met en exergue les relations familiales. Indubitablement un nouveau succès pour Sandrine Collette. Alors foncez!

Partager cet article

Repost 0