Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le revers de la médaille d'Olga Lossky

Editeur: Denoël

Date de parution : 14-01-2016

Résumé éditeur :

Fin des années trente. Pál est un jeune artiste hongrois, étudiant à la faculté des beaux-arts de Budapest. En quête de modèle pour un projet de médaille, il fait la connaissance d’une jeune pianiste, Erzsebet. Fasciné par sa beauté, il réalise son portrait. Avec cette esquisse, Pál espère remporter le prestigieux concours organisé par la Monnaie de Budapest. Mais les événements décident autrement de son destin et le prix obtenu n’est pas celui qu’il attendait…
Les années ont passé. Installé à Londres, l’artiste – assisté de sa femme, la fidèle Nicky – est devenu l’un des médaillistes les plus renommés de son temps. Musiciens et hommes politiques le sollicitent pour immortaliser leurs traits. Après bien des personnalités illustres, c’est au tour du pape de lui commander une médaille à son effigie. Pál hésite, de peur de croiser dans les rues romaines le jeune homme qu’il a jadis été. Ainsi qu’il le craignait, cette rencontre avec le pape va l’entraîner dans un inéluctable processus de dévoilement.

Mon avis :

Tout d'abord je remercie Clélia et les éditions Denoël pour ce partenariat. Ce roman n'appartient pas à mon genre littéraire de prédilection, mais la couverture et le résumé ont aiguisé ma curiosité .

On découvre l'histoire de Pal , jeune artiste hongrois bien décidé à participer à un concours de monnaie, dans une Hongrie aux portes du nazisme. Mais sa participation à ce concours va le contraindre à fuir son pays , pour aller s'installer en Italie puis en Angleterre.

Les années passent et le lecteur suit les aventures de cet homme brisé, hanté par son passé . Soutenu par sa tendre Nicky qui met tout en oeuvre pour le confronter à son passé, il nous entraîne dans une partie sombre de l'histoire hongroise .

Ce que j'ai particulièrement apprécié dans ce roman, c'est la complexité du personnage de Pal , qui même s'il souffre beaucoup, refuse de se confronter à son passé, préférant l'espoir à la perte. Il est magnifiquement décrit par l'auteur , qui avec une plume fluide et puissante , nous entraîne à sa suite. Et que dire du personnage de Nicky , femme dévoué, dont le seul but est de redonner espoir et envie de vivre à son mari . Elle le porte littéralement à bout de bras.

Le tout est superbement décrit et recherché. J'ai aimé découvrir la Hongrie, mais aussi et surtout le travail du médailliste exercé par le héros. Car c'est bien l'art qui sert de toile de fond au récit. Peinture, sculpture, tout y passe.

L'histoire est tout simplement belle, et même si elle se déroule sur fond de tragédie, et j'ai particulièrement aimé la fin . Tous les personnages apportent à l'histoire et conduisent le lectuer à s'interroger.

Par contre j'aurais beaucoup apprécié ,que le récit soit un peu plus complet en ce qui concerne les événements s'étant déroulés en Hongrie pendant l'occupation allemande, et c'est bien le seul point négatif à mon avis. Mais en 300 pages , difficile d'en faire beaucoup plus.

En bref, une très belle surprise pour l'amatrice de polar que je suis , un bon moment de lecture que je ne peux que vous recommander.

Partager cet article

Repost 0