Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A l'ombre des cerisiers de  Dorte Hansen

Résumé éditeur :

C’est au printemps 1945 que la petite Vera voit pour la première fois la vieille ferme perdue au cœur d’un immense verger. Sa mère et elle viennent de traverser à pied une Allemagne en ruines.
Soixante-dix ans plus tard, Vera, qui occupe toujours la maison, voit débarquer à son tour sa nièce, Anne, en pleine rupture amoureuse, et son jeune fils Leon.
Les deux femmes, fortes têtes et solitaires, sauront-elles cohabiter et redonner vie à ces murs hantés par les chimères du passé?
Pour cela, il leur faudra affronter une histoire familiale traversée de non-dits, et apprivoiser les habitants du village qui ne manquent ni de caractère ni d’originalité...

Avec beaucoup de tendresse et un humour mordant, ce premier roman brosse le portrait de deux femmes indépendantes qui vont trouver ce qu’elles ignoraient chercher : une famille.

Mon avis :

A l'ombre des cerisiers est un roman qui nous plonge dans les relations familiales, la quête d'identité et l'attachement à ses racines.

L'histoire se concentre sur Véra, femme solitaire et ombrageuse qui est retourné vivre dans la ferme , où sa mère et elle avait trouvé refuge pendant la 2de guerre mondiale. Peu à peu , Vera se met à ressembler la femme qui à l'époque les a hébergées . Froide, rude ... à l'image de la vie qu'elle met dans la campagne allemande.

Et un beau jour, débarque sa nièce et son petit garçon Léon qui vont venir tout bousculer.

C'est avec beaucoup de talent que Dorte Hansen nous compte cette histoire de femmes . Des femmes qui ont vécu des choses difficiles et qui doivent se reconstruire. Le roman est découpé en petits chapitres qui reprennent les étapes de la vie de campagne, donnant au récit un rythme très plaisant. Les personnages sont intéressants, même si Anne aurait méritée davantage d'attention.

Et au centre de toutes ces femmes se trouve le petit Léon, observateur de la lutte des générations. Et si le salut , provenait de ce garçon rieur , au parler très franc.

Même si les thèmes abordés sont très sérieux, la solitude, la reconstruction de soi, les relations familiales , l'auteur a su donner à son récit de la légèreté et beaucoup d'humour. Certaines scènes comme la préparation des saucisses de chevreuil sont très cocasses.

Une belle découverte pour moi . Je remercie les éditions Kero et Netgalley de leur confiance.

Partager cet article

Repost 0