Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Résumé éditeur :

Alex a choisi d'exercer un métier peu commun : bibliothérapeute.

Il tente de soulager les maux de ses patients grâce à la littérature. Parmi eux, Yann, un adolescent malmené à l'école, qui refuse de s'ouvrir au monde, le cynique Robert Chapman, étouffé par son travail, qui a oublié comment parler à sa femme et Anthony Polstra, le célèbre joueur de foot qui refuse de s'avouer certaines de ses passions.

Mais si Alex se montre doué dans sa profession, il doit bien reconnaître que sa vie privée laisse à désirer...

La littérature pourra-t-elle aider le bibliothérapeute lui-même ?

La clef du bonheur se trouve-t-elle entre les lignes des ouvrages qu'il a tant aimés ?

En convoquant les auteurs qui ont compté, Michaël Uras propose sous une plume vive et légère, une histoire revigorante et moderne qui rend hommage aux mots, ceux des autres, ou ceux que chante notre petite musique intérieure.

Mon avis:

Ne nous le cachons pas quand j'ai découvert le résumé de ce roman, je n'ai eu qu'une envie : le lire. Pour une bibliophile comme moi , le sujet était plus qu'intéressant.

Dans ce roman , le lecteur découvre Alex, bibliothérapeute qui se sert des livres comme remède. Et les plus grands auteurs sont là , Homère, Balzac , Chateaubriand , Gontcharov, aident, conseillent et permettent aux personnages de se confronter à leurs problèmes, et de les surmonter.

Et au final si c'était le bibliothérapeute qui avait besoin d'aide. Car ce héros à l'histoire mouvementée n'est pas épargné par la peine.

Ce roman est, à ce niveau là, une véritable ode aux pouvoirs positifs des livres et de la littérature. L'auteur enchaîne les citations et les références.

Toutefois même si l'idée de départ est particulièrement intéressante, Alex n'a pas réussi à me captiver . Je trouve que l'histoire perd vite du dynamisme et que certains personnages , qui auraient pu le lui insuffler comme Polstra ou Chapman, restent au final assez fade. Et c'est décevant. Le roman qui n'est pas découpé en chapitre se présente en un bloc. Et malgré une belle écriture , j'ai trouvé qu'il manquait de relief , et c'est bien dommage !

Pour terminer , je dirais que j'ai été contente de découvrir "Aux petits mots les grands remèdes" , qui fourmille de références littéraires et m'a permis de redécouvrir certains auteurs , mais j'ai été déçue par les personnages et le rythme de l'histoire bien trop lent à mon goût.

Tag(s) : #Michael Uras

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :