Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Résumé éditeur : 

« Ma chère Jeanne,

J’aimerais que vous m’aimiez comme je vous aime.
Mais, pour m’aimer, il vous faut me connaître.
Savoir ce que je suis… Certains diront un monstre.
D’autres chercheront des explications lointaines, surgies de mon passé.

Beaucoup jugeront, condamneront.
Mais qui comprendra vraiment ? Vous, je l’espère.

Hier soir, j’étais avec une autre femme que vous.
Mais je ne suis pas resté longtemps avec elle.

Juste le temps de la tuer… »

 

Mon avis: 

Merci aux éditions Belfond et à Netgalley pour m'avoir permis de découvrir cette réédition de Terminus Elicius.

Dans ce petit roman très nerveux , on découvre Jeanne , jeune femme à la vie austère. Travaillant dans un commissariat , cette employée totalement transparente aux yeux des autres, prend tous les jours , le train reliant Istres à Marseille. Jusqu'au jour où elle trouve coincée entre deux fauteuils, une lettre d'un admirateur secret . Mais quand cette lettre dévoile que le soupirant est un tueur en série , quelle sera la réaction de Jeanne. 

Terminus Eilicius est le premier roman de Karine Giebel, dans lequel on reconnaît bien le style déjà affirmé de l'auteur. Car c'est bien une histoire très noire qui nous est livrée ici. On se met à la place de Jeanne, on la comprend , on compatit, et on s'interroge . 

C'est un récit très incisif qui fait mal , qui percute.Avec son style toujours si direct, clinique, ça marche.   Tout comme la nouvelle inédite Aurore, qui décrit la descente aux enfers d'une adolescente harcelée par ses camarades et les conséquences de ce harcèlement. 

En bref un bon Giebel, que je ne peux que vous conseiller. 

 

Fiche livre : http://belfond.fr/livre/litterature-contemporaine/terminus-elicius-karine-giebel

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :