Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Résumé éditeur : 

La police découvre un cadavre composé de six victimes démembrées, assemblées entre elles par des points de suture telle une marionnette, et que la presse va rebaptiser Ragdoll, la poupée de chiffon. L'inspecteur Fawkes, qui vient juste d'être réintégré à la Metropolitan Police de Londres, dirige l'enquête sur cette épouvantable affaire, aidé par son ancienne coéquipière, l'inspecteur Baxter. Le tueur nargue la police en diffusant via les médias une liste de six noms, et en précisant les dates auxquelles il compte les assassiner. 

Fawkes et Baxter réussiront-ils à sauver ces six personnes, quand le monde entier garde les yeux braqués sur chacun de leurs mouvements ?

 

Mon avis : 

Merci à Babelio et aux éditions Robert Laffont pour la découverte de ce premier roman de Daniel Cole , "Ragdoll". 

Un duo d'enquêteur assez singulier va se trouver aux prises avec un monstre qui a assassiné six personnes pour reconstituer avec les membres de ces dernières une poupée. Mais , loin de s'arrêter là, le tueur diffuse la liste de ces prochaines victimes par l'intermédiaire de l'ex-femme de l'inspecteur chargé de l'enquête. 

Les points forts de ce roman sont indubitablement les personnages et le suspense psychologique. Les personnages d'abord, sont des anti-héros comme on les aime. "Wolf" , inspecteur principal, passé par la case hôpital psychiatrique , sa coéquipière , Baxter, qui cache des secrets , et qui entretient avec son partenaire une relation très ambigüe , ou encore Andrea , la journaliste et ex-femme du héros prête à tout pour faire les gros titres. Chacun avec ses failles va venir apporter sa pierre à l'édifice, avec ma préférence au jeune stagiaire, Edmunds, dont la fougue et l'enthousiasme vont peser très lourd dans la résolution de l'affaire. 

Le suspense psychologique ensuite, est très prenant. Bien évidemment le fait que le lecteur suive avec les héros cette "Death Clock" (horloge de la mort) , qui rapproche peu à peu les protagonistes de la confrontation finale, y est pour beaucoup. On a d'ailleurs parfois l'impression de ressentir l'oppression et l'urgence des personnages. La manière d'écrire de l'auteur, remonte d'un cran la tension , et nous pousse à tourner les pages. 

Mais il y a toutefois un petit regret que j'ai eu à la fermeture du livre. La fin justement, que j'ai trouvé à la fois bien amenée mais frustrante. J'ai eu le sentiment que la fin allait un peu trop vite, n'apportant pas au lecteur ,comme aux personnages le sentiment du devoir accompli . Mais à n'en pas douter , on retrouvera ces personnages , du moins je l'espère , pour la suite de leurs aventures. 

Pour résumer, je dirais donc que Ragdoll, est un bon premier polar, qui vaut la découverte. Bonne lecture à tous ! 

 

Partager cet article

Repost 0