Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Résumé : 

La mort rôde, aussi belle que fatale. Serez-vous sa prochaine victime ? 
Lorsque le TGV Milan-Rome arrive à quai, la police fait une macabre découverte : tous les passagers de la classe affaires sont morts.
Si les premiers indices orientent l’enquête vers un attentat, la commissaire adjointe Colomba Caselli, muscles d’acier et âme fragile, a de sérieux doutes. Pour elle, seul Dante Torre, l’« Homme du Silo », est capable d’y voir clair dans ce brouillard de mensonges et de fausses pistes. Très vite, ils découvrent que ce massacre n’est que l’énième épisode d’une longue série de carnages, sur laquelle plane l’ombre d’une mystérieuse figure féminine. Elle ne laisse aucune trace, juste un nom : Giltiné, l’ange lituanien des morts.

 

Mon avis :

Merci à Netgalley et aux editions Robert Laffont pour ce partenariat. C'est mon premier roman de cet auteur italien salué par la critique, et je suis conquise. 

Dans ce roman, on se retrouve sur les traces d'une tueuse en série implacable qui n'hésite pas à tuer une masse de gens pour atteindre une seule victime. Face à cet esprit torturé , il faut lui opposer les meilleurs : Colomba Caselli, policière fragile qui doute de tout ce qu'elle accompli, et Dante Torre, fin analyste de l'âme humaine mais dont le passé horrible a laissé une empreinte indélébile sur sa vie.

Ces deux êtres broyés par la vie vont unir leur force dans un roman tout simplement époustouflant. Une intrigue originale, des personnages qui marquent et touchent, un rythme effréné et un cliffhanger digne des plus belles séries , tous ces ingrédients font de "Tu tueras l'ange" un polar extra. Mélange de noirceur italienne et de courses-poursuites américaines, on en redemande.

Une fois la dernière page tournée , j'ai simplement hâte de lire la suite et l'attente va être longue. 

Pour finir je dirais donc que si vous connaissez l'auteur, foncez, et si vous le découvrez pour la première fois , qu'attendez-vous ? Une fois embarqué dans l'univers de Sandrone Dazieri , il est difficile d'en réchapper.

Partager cet article

Repost 0