Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Résumé éditeur : 

Six heures du matin. Des hommes armés déboulent dans la chambre de Jean Boyer. Dans un état de semi-conscience, le quinquagénaire a le temps d’apercevoir leurs brassards siglés « police ». Mauvais signe, surtout pour lui, ex-taulard relâché après trente ans passés derrière les barreaux. Ses crimes ? Meurtre et viols à répétition. Ce jour-là, c’est le capitaine Germain qui lui passe les menottes. Le cadavre de Marianne Locart, une étudiante originaire de Soissons, a été retrouvé enterré près du domicile du suspect, un bras sortant de terre. La première victime de Boyer avait subi le même sort. Pour la Justice, pour les médias et pour les politiques, le récidiviste devient le suspect idéal. Pourtant, Germain doute de la culpabilité de l’interpellé qui ne cesse de répéter « Je suis innocent ». Mais l’engrenage est enclenché. À ce stade, Boyer n’a plus qu’une solution pour s’en sortir : débusquer le meurtrier de Marianne.

 

 

Mon avis: 

Tout d'abord je tiens à remercier l'auteur, Thomas Fecchio pour sa confiance.

Je suis innocent est un premier roman à l'idée de départ très intéressante. Dès les premiers mots, le lecteur se trouve propulsé aux côtés de Jean Boyer, criminel multi-récidiviste capable des pires horreurs à l'encontre des femmes. Embarqué par la police, le voilà accusé d'un crime tout aussi horrible et vers lequel tout semble l'accuser. Bien décidé à démontrer son innocence, celui-ci va mener sa propre enquête, et utiliser ses propres méthodes, pour démontrer son innocence. En parallèle , le jeune capitaine Germain, un temps convaincu de son innocence, va à son tour remettre en cause l'enquête qui semble bien trop facile. 

Le point fort de ce premier polar est bien évidemment cette alternance de point de vue entre d'un côté le flic et de l'autre, un des pires criminels connus. Être au plus près de sa pensée et de son fonctionnement, comprendre son histoire , même si c'est souvent révoltant , nous place dans une position inhabituelle . L'enquête est très intéressante à suivre , alternant les suspects tout en maintenant le suspense, et le coupable ne s'identifie pas facilement. J'ai été surprise de la révélation finale et de la résolution, que je trouve très satisfaisante. 

Je diviserai ce roman en deux parties, une première moitié un peu trop lente, où les répétitions et les introspections du personnage principal (bien que nécessaire) apportent de la lourdeur au style et donc un manque de fluidité ; alors que la deuxième partie , pleine d'action et de rebondissements, accroche et enthousiasme. 

En ce qui concerne les personnages, j'ai bien aimé Germain , sans plus, lui préférant le complexe et secret Chevron, qui malgré un côté sombre, se révèle au fur et à mesure. Quand à Jean Boyer, j'ai aimé le détester.

Un premier polar que je vous conseille donc de découvrir ! A suivre.... 

 

Partager cet article

Repost 0