Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Résumé: 

Et soudain l'humanité se mit à régresser
A Richards Bay, en Afrique du Sud, c'est le choc. Un homme s'est métamorphosé. Il arbore des mâchoires proéminentes, est couvert de poils, ne parle plus

Bientôt, à New York, Paris, Genève, des Homo erectus apparaissent en meutes, déboussolés, imprévisibles, semant la panique dans la population?

De quel virus s'agit-il ? Que  se cache-t-il derrière cette terrifiante épidémie ?

Une scientifique française, Anne Meunier, se lance dans une course contre la montre pour comprendre et freiner cette régression de l'humanité.

Partout, la question se pose, vertigineuse : les erectus sont-ils encore des hommes ? Faut-il les considérer comme des ancêtres à protéger ou des bêtes sauvages à éliminer ?

Un cauchemar planétaire

Mon avis:

Merci à Netgalley et aux éditions XO pour cette lecture tout aussi originale que passionnante. 

"Erectus" est un roman de cette fin d'année très singulier.

Alliant enquête, course contre la montre, sciences et un zeste de science-fiction, il reste une très belle découverte de cette fin d'année. On y découvre Anna Meunier, anthropologue décriée dans son milieu, car auteur de théorie évolutionniste contestée. Mais sans le vouloir , elle va se retrouver propulsée au coeur de ses théories les plus folles, quand un virus voit le jour en Afrique du Sud. Particularité de ce virus, faire régresser toutes les espèces de plusieurs dizaines de milliers d'années. 

Sans aucun doute, le mélange des genres réussit parfaitement à Xavier Müller dans ce roman , ou l'on se croit parfois plongé en pleine "Planètes des Singes". On est très vite happé par la justesse de ton des personnages, par l'acuité scientifique , et par les questions sociétales soulevées.

Car très vite il va falloir trouver des solutions pour stopper le virus, mais aussi pour assurer la situation des contaminés. Ces êtres régressifs sont-ils toujours des hommes? Comment doivent-ils être considérés ? 

Tous les points de vue s'affrontent, dans cette société où chaque lecteur devra choisir son camp et prendre parti. Le mien est déjà pris! 

J'ai trouvé les personnages particulièrement attachants et n'ai eu aucun problème à trouver les mécanismes classiques d'identifications , qui transforment une lecture plaisante en passionnante. Le personnage d'Anna, autant par sa rigueur scientifique que par ses valeurs morales ,marque le récit, de sa bravoure, de sa droiture, et de son sens du devoir. Mais au-delà des personnages , c'est la construction complète du roman qui le rend d'autant plus facile à lire. Car le sentiment d'urgence ressenti face au virus, cette quête , en fait un roman policier haletant. Pas d'ennui, pas de temps mort, dans ce livre que certains préféreront qualifier de roman d'anticipation. 

Car qui sait .....

 

Ma note: 19/20

Tag(s) : #Xavier Müller

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :