Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Résumé: 

Téhéran, 1953. Par une nuit enneigée, Behrouz, humble chauffeur de l’armée, entend des pleurs monter d’une ruelle. Au pied d’un mûrier, il découvre une petite fille aux yeux bleus, âgée de quelques jours. Malgré la croyance populaire qui veut que les yeux clairs soient le signe du diable, il décide de la ramener chez lui, modifiant à jamais son destin et celui de l’enfant, qu’il nomme Aria.

Alors que l’Iran, pays puissant et prospère, sombre peu à peu dans les divisions sociales et religieuses, trois figures maternelles vont croiser la route d’Aria et l’accompagner dans les différentes étapes de sa vie : la cruelle Zahra – femme de Behrouz –, qui la rejette et la maltraite, la riche veuve Fereshteh qui l’adopte et lui offre un avenir, et la mystérieuse Mehri, qui détient les clefs de son passé.

À l’heure où le vent du changement commence à souffler sur l’Iran, Aria, désormais étudiante, tombe amoureuse de Hamlet, un jeune Arménien. Mais, lorsque la Révolution éclate, les espoirs des Iraniens sont rapidement balayés par l’arrivée au pouvoir de l’Ayatollah Khomeini et la vie d’Aria, comme celle du pays tout entier, s’en trouve à jamais bouleversée.

Mon avis:

Merci à Netgalley et aux éditions Stock pour cette lecture. Aria m'a littéralement époustouflé et sera sans aucun doute, une des révélations de la rentrée littéraire. 

On est plongé dans l'histoire d'Aria, dès les premières pages, lors de son abandon par sa mère, en étant un nourrisson. Mais adoptée par un homme de bien, Aria va grandir dans un société iranienne en plein bouleversement.Entre son histoire personnelle et celle de son pays, elle va faire passer les lecteurs par tous les états. Elle va y découvrir, l'injustice, la colère, mais aussi l'amour et la bienveillance. 

Que dire de ce roman, si ce n'est que c'est un coup de coeur immense. J'ai été dès la première page, happée par le personnage d'Aria pour lequel on ne peut avoir que compassion et admiration. Par son histoire personnelle, et sa personnalité forte et résiliante. Et puis l'histoire se déroule et j'ai été accroché par la force de l'écriture, très fine, mais aussi par la puissance du récit. On enchaîne les mésaventures naviguant sur le progrès et l'évolution d'une société, avec fluidité et passion. Je me suis passionnée pour l'histoire de ce pays que j'avais déjà lu dans d'autres romans ou témoignages. On est complètement dépaysé par les traditions, les coutumes et les paysages.  

J'ai été marqué par ces personnages, les bons comme les mauvais, par ce récit, à un point tel qu'il m'a fallu un peu de temps avant de reprendre le livre suivant. Alors je ne peux que vous conseiller de fonçer dans votre librairie pour vous procurer fin août ce petit bijou . 

Ma note: 20/20

Tag(s) : #Nazanine Hozar

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :