Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Résumé:

Novembre 1970. Sous une identité usurpée, une femme avide de vérité entre au service d’Anton Hauser, vieil homme mourant reclus dans sa riche propriété au bord du lac Léman. Certaine que sous le nom de Hauser se cache un criminel de guerre qui a échappé à la justice, la femme se risque bientôt dans une relation ambiguë avec celui qu’elle s’est juré de retrouver avant Dieu. Mais auprès du vieil homme malade vit un enfant singulier, au comportement étrange et aux propos insensés. Il prétend marcher sur cette Terre depuis plus de quatre siècles, être né d’une sorcière brûlée vive pour hérésie, avoir servi de modèle au peintre Michelangelo Merisi da Caravaggio et suivi son actuel protecteur sur les chemins de la perdition. En échange d’un répit pour le vieil homme, le garçon propose à la femme de lui raconter sa propre histoire et les secrets de son protecteur désormais aux portes de la mort. L’enfant est-il vraiment condamné à traverser l’Histoire sans vieillir, à en être le témoin maudit des heures les plus admirables comme les plus noires ? Est-il doté d’un esprit manipulateur, habité par la folie, ou au contraire frappé d’une lucidité terrible sur le monde ? En décidant d’écouter cet enfant qui n’en est peut-être plus un, la femme entame une plongée dans le passé et la psychologie des profondeurs, un voyage vers le salut ou sa propre perdition.

Mon avis:

Merci aux éditions Librinova pour ce service de presse. C'est avec beaucoup de curiosité que je me suis lancée dans ce roman dont le résumé m'avait intrigué. On découvre Rachel, jeune femme mystérieuse qui ayant usurpé l'identité d'une infirmière, se retrouve au chevet d'Anton Hauser, ancien nazi qui a jusque là échappé à la justice. Et à ses côtés son neveu,qui au fur et à mesure va dévoiler son histoire à Rachel... quitte  à lui faire changer d'avis? 

Le premier point fort de ce roman est son côté foisonnant. En effet, on sent dérrière chaque page, les recherches et le travail mené par l'auteur pour construire une histoire qui colle vraiment à la réalité. On plonge les deux pieds en avant dans le récit de l'enfant et on avance à ses côtés dans le cercle de quelques grands noms de l'art, de l'histoire, et de la politique. On apprend tout en se divertissant, et c'est un tour de force. 

Car je craignais par moment des longueurs, des répétitions, mais il n'en est rien. C'est fluide, bien écrit, et captivant de la première à la dernière ligne. Que ce soit lorsque l'on découvre, l'histoire de Rachel, survivante de l'holocauste, celle d'Antoine son acolyte, ou celle du garçon mystérieux, c'est passionnant. Mais ce roman ne séduira pas tout le monde, il faut aimer la patience, la construction lente du récit, et les descriptions riches. Car la construction est précise, et même si l'on voit assez vite où l'auteur veut en venir, on savoure l'avancée vers un dénouement satisfaisant pour les personnages, de mon point de vue. 

Les personnages quant à eux sont prenants. On retrouve la galerie habituelle du méchant, du mystérieux, de celle qui veut se venger, et de celui meurtri qui a un besoin important de justice, et qui est prêt à tout pour l'obtenir. Ils sont parfaits pour cette histoire, ni plus ni moins. 

En bref un excellent roman à découvrir ! 

Ma note: 18/20

 

Tag(s) : #David Vall
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :