Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Six jours de Ryan Gattis, percutant !

Résumé éditeur :

29 avril-4 mai 1992.

Pendant six jours, l’acquittement des policiers coupables d’avoir passé à tabac Rodney King met Los Angeles à feu et à sang.

Pendant six jours, dix-sept personnes sont prises dans le chaos.

Pendant six jours, Los Angeles a montré au monde ce qui se passe quand les lois n’ont plus cours.
Le premier jour des émeutes, en plein territoire revendiqué par un gang, le massacre d’un innocent, Ernesto Vera, déclenche une succession d’événements qui vont traverser la ville.
Dans les rues de Lynwood, un quartier éloigné du foyer central des émeutes, qui attirent toutes les forces de police et les caméras de télévision, les tensions s’exacerbent. Les membres de gangs chicanos profitent de la désertion des représentants de l’ordre pour piller, vandaliser et régler leurs comptes.
Au cœur de ce théâtre de guerre urbaine se croisent sapeurs pompiers, infirmières, ambulanciers et graffeurs, autant de personnages dont la vie est bouleversée par ces journées de confusion et de chaos.

Mon avis : Ce roman a tellement fait parler de lui , sur plusieurs sites que je consulte régulièrement que j'ai décidé , à mon tour de le découvrir. Et je ne le regrette pas !!!

Six jours est un roman qui donne la parole , tour à tour, à chacun des 17 héros qui maille cette histoire. Ils prennent la parole pour nous expliquer qui ils sont, et comment ils ont vécus ces six jours de pur chaos. On se met tour à tour dans la peau d'un chef de gang, d'un simple membre de ce gang, d'une infirmière , d'un pompier et de tant d'autres.

Au final , toutes ces histoires sont liées et ces personnages si différents, vont voir leurs vies s’entremêler , jusqu'à un dénouement final explosif.

Et c'est cette particularité qui rend, à mon avis, ce roman ultra-intéressant. Sa construction, qui fait penser à une série télévisée , rend le récit ultra-rythmé et haletant. Je l'ai dévoré tout simplement.

Le style d'écriture est pour le moins percutant. La violence à l'état brut est au cœur du récit, et le sert complètement. Esprits sensibles s'abstenir , certaines scènes décrites cliniquement, font froid dans le dos. L'auteur maîtrise parfaitement son récit, et le travail de recherches qu'il a effectué est tout simplement colossal.

Même si les chapitres sont assez cours et que l'on passe rapidement d'un personnage à l'autre, ils y en a certains qui sortent du lot et qui retiennent l'attention . Payasa, jeune fille protégée du chef de gang , mais qui devra faire ces preuves , où Clever , un membre de gang , accroc de sciences et se la joue comme dans les Experts , sont les deux personnages que j'ai préféré .

En bref et pour conclure, même si Six jours est un roman violent et percutant, j'ai beaucoup aimé les personnages, et la façon dont est construite le récit. J'avais déjà entendu parler de ces émeutes , notamment dans les romans de Connelly, mais être du côté de la population d'un quartier apporte un autre éclairage. Alors foncez le découvrir !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :