Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Résumé éditeur :

Suite à l’apparition d’un mystérieux virus et à l’explosion d’une fulgurante épidémie, le monde entier a plongé dans le chaos. Mais un petit groupe d’individus s’est préparé à ce cataclysme. Transportant le strict nécessaire, ils se dirigent vers le Sanctuaire, un luxueux complexe souterrain de survie et d’autosuffisance.

Parmi eux, se trouvent James et Vicky, couple de cadres richissime, converti aux théories « survivalistes ». Il y a aussi la famille Guthrie, dont le père, fervent républicain et fan d'armes à feu, supporte mal la présence dans leur groupe du jeune Jae-lin - et son ascendance asiatique. Et puis il y a la très attirante baby-sitter Caity, amenée dans ce bunker contre sa volonté, en compagnie de son employeur et de Sarita, la fille de ce dernier.

Chacun a ses propres motivations. Ils ne se connaissent pas, sont issus de milieux différents et ne partagent pas les mêmes croyances. Et ils cachent tous des secrets. La seule chose qu’ils ont en commun : ils sont prêts à tout pour survivre.

Les portes se referment sur eux, verrouillées et sécurisées par un code, connu d’un seul homme. Ils se trouvent dans le refuge le plus sûr au monde. Aucune raison pour que les choses tournent mal. Jusqu’à ce qu’un corps soit découvert dans le bunker…

 

Mon avis : 

Underground (ou Sans issue) est un roman multi-genre qui paraitra chez Fleuve Editions le 9 mars 2017. 

Mélangeant à la perfection, polar, roman survivaliste, et huis-clos psychologique, Underground m'a fait littéralement passer des heures étouffantes ! Mais dans le bon sens du terme. Captivée par des personnages typiques de ce genre de récit, voire même caricaturaux à souhait , j'ai exploré avec délectation les tréfonds de la psychologie humaine, confrontée à une situation de fin du monde. 

On trouve toutes les réactions, le repli sur soi, l'instinct de préservation , le partage et l'égoïsme . Alors qui de la démocratie participative ou de l'anarchie gagnera ? 

Au fil des pages, les personnalités se dévoilent, les caractères s'affirment et les secrets apparaissent. L'enquête policière, et la découverte du meurtrier deviennent presque secondaire, tant les auteurs nous plongent avec finesse au coeur de cette communauté recluse. Mais dans un twist final surprenant , celle-ci se rappelle à notre bon souvenir , et nous laisse déconfit par l'identité du coupable . 

L'écriture est très rythmée, les catastrophes s'enchaînent et on souffre avec eux. Parce qu'il est vrai qu'on s'interroge, comment réagirait-on dans une situation pareille ? Enfermés dans ce bunker? 

Moi qui ne suit pas fan de ce genre de romans à la base, je me suis laissée tenter par ce roman, en grand bien m'en a pris, puisque j'en ressors conquise .

Un conseil, foncez ! 

Partager cet article

Repost 0