Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Résumé: 

Deux jeunes mariés s’installent dans une ancienne demeure coloniale, sur les îles Andaman, et tentent de s’apprivoiser. Ils savent qu’ils se sont déjà aimés dans d’autres vies. Girija Prasad est un scientifique fasciné par les volcans lilliputiens et les phénomènes naturels de l’archipel. Chanda Devi est un peu sorcière. Elle sait amadouer les éléphants en colère, prévoir les tremblements de terre et parler aux arbres et aux fantômes qui peuplent les îles.

Plusieurs personnages plus loin (un jeune révolutionnaire, un trafiquant désabusé, un yéti mélancolique, une tortue, une strip-teaseuse…), on retrouve le descendant de nos héros le long de la ligne de faille sismique : un géologue chargé de s’assurer que le prochain sommet himalayen, prévu pour être plus haut que l’Everest, surgira bien dans le cadre des frontières de l’Inde, pour encourager le tourisme.

Mon avis:

Merci à Netgalley et aux éditions Métalié pour cette découverte. 

Dérives des âmes et des continents est un roman qui s'éloigne beaucoup des romans que je lis habituellement, mais qui a réussi malgré cela à me séduire, par son charme, sa poésie, et ses personnages hors du commun. 

On découvre dans un premier temps Girija Prasad et Chanda Devi , jeunes mariés qui s'installent sur une île et vont devoir apprendre à s'apprivoiser. Et dans cette nature sauvage, mais toujours prête à mettre son grain de sel, les particularités de l'un et de l'autre, vont venir créer un tout solide et crédible. Et peu, à peu , on comprend que ce roman cache bien plus que cela . Car dans chaque chapitre se dévoile un nouveau personnage, lié aux précedents par des histoires plus surprenantes les unes que les autres. 

A travers chacun de ces portraits, l'histoire lève un coin du voile sur le continent asiatique, les coutumes et les modes de vie de tous les peuples qui le constitue. 

Mais au delà de cela, c'est la poésie que l'on retient. Celle d'une écriture légère donnant la place à chacun, humains comme animaux ou végétaux, d'exprimer ces idées. 

Un roman féerique que laisse rêveur.

 

Ma note: 16/20

Tag(s) : #Shubhangi Swarup

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :