Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quatrième de couverture :

Pierre Lombard n’a qu’une hâte : quitter les États-Unis, retrouver sa femme et son fils, renouer leurs liens brisés sur la Route 66, ce jour où la tentation d’un ailleurs l’a fait déserter sa vie, effacer l’ardoise de ces quatre années passées dans la clandestinité et l’ombre d’un tueur en série, David Owens, dont il a malgré lui écrit les mémoires. Pierre a beau être bourré de remords, quelque chose gronde en lui, un appétit de revanche. Le voilà prêt à tout pour reconquérir Lola et Gaston. Mais plus rien ne rattache Lola à cet amour et encore moins depuis qu’elle a croisé la route de Desmond G. Blur, sans lequel Davis Owens serait toujours vivant. Desmond G. Blur a une idée fixe : Lola. Et désormais de quoi s’occuper tandis qu’il éprouve leur séparation géographique : la paisible ville de Chautauqua, où il séjourne dans le cadre de ses conférences, est secouée par d’étranges manifestations – des morts suspectes, des disparitions d’objets et même l’amphithéâtre de l’église qui se met à jouer la nuit sans raison… Voilà où il en est, se tenant à distance de Lola - qui doit composer avec le retour de son mari instable - quand celle-ci l’implore de la rejoindre en France au plus vite.

Mon avis:

White Coffee est la suite de Black Coffee , sorti en 2013. On retrouve les personnages du précédent opus plongés dans de nouveaux ennuis.

De retour en France, Lola, Pierre et leur famille doivent réapprendre à vivre ensemble, en essayant de mettre derrière eux les événements passés . Mais Pierre pourra-t-il oublier ses erreurs passées, son parcours aux côtés d'un des pires sérial-killers des Etats-Unis ? Lola veut-elle vraiment le retour de cet homme dans sa vie, quand elle ne pense qu'à Desmond son professeur américain? Et ce dernier , empêtré dans une mystérieuse enquête à Chautauqua trouvera-t-il sa place ?

Ce que j'ai particulièrement apprécié dans ce roman c'est la finesse des personnages. L'auteur décortique les tréfonds de l'âme humaine à la recherche de toutes les émotions positives ou négatives que l'on peut y trouver.

Avec une écriture puissante, Sophie Loubière aborde des thèmes difficiles, la rédemption, l'abandon, et l'amour sincère . Celui d'un fils pour son père , celui d'un mari pour sa femme , celui d'un couple persuadé d'avoir trouvé ne l'autre son parfait complément .

Ne vous attendez à de grandes courses poursuites, sur la route 66 , et à des meurtres sanguinaires, White coffee est plus un polar psychologique qu'un thriller. Partagé entre Lorraine et Etats-Unis , c'est une belle découverte mais je vous conseille d'avoir lu Black Coffee avant.

Tag(s) : #Sophie Loubiere
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :