Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Résumé:

On dit que, passé quarante-huit heures, les chances de retrouver une personne disparue sont quasi nulles. Deux jours pour ratisser les bois alentour, frapper à toutes les portes, remuer ciel et terre. Passé ce délai, l’espoir n’est plus permis.

Eric, trois ans, a disparu il y a cinq ans. Peu à peu, les affichettes ont jauni, les policiers se sont désintéressés de l’affaire, la vie a repris son cours dans cette petite ville désaffectée de Floride.

Pas pour Ben, le grand frère de la victime. Qui ne s’est jamais remis du drame. Qui a vu sa famille sombrer. Mais qui n’a jamais cessé ses recherches.

Recruté en tant que magasinier de nuit dans le supermarché même où Eric a disparu, Ben sent que les lieux ont quelque chose à lui révéler. Quelqu’un sait où est son frère, une personne qui prend un malin plaisir à se jouer de lui. Qui ? Le directeur qui n’a jamais collaboré à l’enquête ? Ses collègues auxquels il a accordé trop vite sa confiance ? Mais il y a plus que ça, une présence impalpable, diffuse, qui brouille ses pensées… Qui est ce bad man dont l’ombre inquiétante plane sur la ville ?

Mon avis:

Merci à Netgalley et aux éditions Belfond pour cette lecture prenante. 

Dans Bad Man, le décor est posé dès la première page. On va se plonger dans un roman mystérieux, entre polar et frissons. On rencontre donc Ben , jeune homme au physique ingrat , et au passé très douloureux. Son petit frère , Eric a disparu, quelques années plus tôt , alors que les deux garçons étaient au supermarché. C'est dans ce même supermarché que  Ben, aujourd'hui adulte se fait engager. Son but, reprendre l'enquête et retrouver son frère... 

J'ai bien sûr été attirée par le pitch du roman, en amatrice de polars et de nouveauté , mais  la mention d'une filiation entre ce roman et Stephen King, n'a fait que confirmer mon attrait. Le moins que l'on puisse dire, c'est que pour un premier roman publié en France, Dathan Auerbach réussit un tour de force , et s'impose au premier plan. 

Car au-delà d'une enquête, le lecteur se trouve plongé dans un véritable polar d'ambiance, dans un lieu en quasi huis-clos, pour le moins inhabituel puisqu'il s'agit d'un supermarché. La déroulement nocturne de cette histoire, confére à ce lieu commun, une étrangeté et une noirceur, qui le rende pour le moins inquiétant. Entre personnages ambigües , retournements de situations et lieu anxiogène , tous les ingrédients sont posés. 

J'ai passé un excellent moment, entre angoisse et frisson, aux côtés d'un personnage dévoué et ne possédant aucunes caractéristiques du héros habituel. L'accompagner dans sa quête de vérité, a été simple tant on est pris par l'histoire. Même si le niveau du maitre de l'angoisse, n'est pas atteint ,il n'en reste que Dathan Auerbach est désormais un nom à suivre pour moi. Rendez-vous est pris. 

Ma note: 19/20

Tag(s) : #Dathan Auerbach

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :