Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Résumé:

1997, Londres. Isla Green, trente-cinq ans, reçoit un appel de son père, l’informant d’une étrange nouvelle : la police de Sydney vient de le déclarer suspect potentiel dans une affaire vieille de trente ans. Le sexagénaire aurait été le dernier à avoir vu vivante leur voisine, et amie, Maddie, disparue brutalement en 1967 et dont la mort vient d’être établie.

Secouée par cette enquête qui ravive des souvenirs douloureux, Isla se sent obligée de rentrer chez elle, en Australie, pour aider ses parents dans cette période compliquée. Mais revenir après dix ans d’absence n’est pas simple pour la jeune femme, elle-même fragilisée. Car pour comprendre ce qui est réellement arrivé à Maddie, cette adorable voisine qui la gardait petite, Isla va devoir affronter les fantômes de son passé, ceux de ses parents. Mais aussi percer le silence de cette petite communauté de la banlieue de Sydney qui a traité en bon voisin, pendant de longues années, un ravisseur d’enfants aborigènes…

Qu’est-il arrivé à Maddie ? Et si le destin funeste de la jeune femme était étroitement lié aux drames du passé colonial australien ?

Mon avis: 

Merci à Netgalley et aux éditions Belfond pour cette lecture. Ce premier roman est impressionnant de force et développe un suspense psychologique dense. 

On fait la connaissance d'Isla, expatriée australienne vivant en Angleterre. Elle doit au plus vite regagner son pays natal pour soutenir son père suspecté du meurtre de leur ancienne voisine. Mais Isla ne s'attend pas à ce qui l'attend. Car en reposant le pied en Australie, elle va découvrir des secrets qu'elle n'est pas prête à  accepter. 

Ce roman s'attaque à un pan de l'histoire australienne , peu évoqué en littérature surtout policière: l'enlévement des enfants aborigènes par les autorités, sous des prétextes de protection. Et l'héroïne va se trouver plongé dans cette histoire, quand elle découvre qu'un des personnages dont elle est proche, faisait partie de cette horreur. 

Alternant le passé et le présent, l'auteure maintient un suspense haletant, en nous donnant l'envie d'en découvrir plus. Pages après pages, on se retrouve attiré par la plume et le récit. Fluide, efficace, et très bien construit, le récit se veut Histoire. Pas de policiers au flair infaillible, ou de technologies type séries américaines, c'est l'histoire d'une fille qui veut innocenter son père. Surmontant les secrets de famille, les personnages sont authentiques, forts et fragiles à la fois. On arrive à s'identifier à eux sans trop de difficultés. 

Un premier roman réussi qui en appellera d'autres je l'espère. 

Ma note: 18/20

Tag(s) : #Susan Allott
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :