Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Résumé:

Quelque chose de mauvais hante les sentiers de New Forest. D'abord, ce sont des cadavres de chevaux sauvages démembrés. Puis ce sont des hommes et des femmes innocents dont les cris de désespoir résonnent encore entre les arbres. Mais personne ne les entend…

Traqués par une présence sans visage, les victimes sont transpercées de flèches et pendues aux chênes de la forêt. La détective Helen Grace doit faire face à un nouveau cauchemar. Pourquoi des campeurs sans défense sont-ils pris pour cible ? Que signifient leurs assassinats ? Est-ce un psychopathe ? La forêt demande-telle des sacrifices ?

Helen devra affronter les ténèbres les plus sombres pour résoudre son enquête la plus complexe et plus macabre à ce jour.

Mon avis:

Merci à Netgalley et aux éditions 10/18 pour cette lecture. C'est toujours plaisant de retrouver l'inspectrice Helen Grace et voici mon retour sur cet opus. 

On se trouve confronté dès le début à une scène de crime pour le moins difficile. Une victime abandonnée dans la fôret, pendue à un arbre, le corps transpercé par des flèches. Un monstre semble errer s'attaquant tour à tour à des animaux et à des humains. Confrontée à une nouvelle recrue dans son équipe, le commandant Grace n'a pas le temps de faire connaissance, et se lance à corps perdu, comme à son habitude sur les traces de ce meurtrier. 

Je n'ai rien à ajouter sur les personnages. Caractéristiques de l'auteur, ces personnes pleines de secrets, et de mystères, faisant face jour après jour à leurs propres soucis, tout en se voulant protecteur des autres. Ils sont toujours aussi plaisants, et l'addition récente à la troupe, relance un peu le mystère. 

Pour l'histoire, elle se lit, rapidement. La plume est fluide. Mais à mon goût cela manque un peu de surprises. On s'habitue au style et il n'y a finalement que peu d"éléments de surprise pour les amateurs du style. 

Il faut s'habituer également au changement de direction. Les derniers opus étaient plus centrés sur le passé de l'héroïne et sur ses comportements addictifs. La, elle est au centre du récit, mais on l'aborde plus en surface, c'est dommage. Elle laisse la lumière à son équipe et cela n'est pas déplaisant. 

M.J. Arlidge confirme donc qu'il est une valeur sûre du polar britannique et qu'il reste sur le devant de la scène avec une efficacité redoutable. 

Ma note: 15/20

Tag(s) : #M.J. Arlidge
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :