Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Résumé:

Alors que Los Angeles fête le passage à la nouvelle année, l’inspectrice Renée Ballard est appelée sur une banale scène de crime. Mais la victime, un garagiste endetté, n’a pas été tuée au hasard des festivités. Ce meurtre est en effet lié à un autre, sur lequel a jadis travaillé l’illustre Harry Bosch, trop heureux de reprendre du service pour aider Ballard. D’autant plus que celle-ci a déjà fort à faire avec une
enquête en parallèle qui la voit traquer un sinistre duo de criminels surnommés les « Hommes de minuit ».
Dans cette affaire, présent et passé se rejoignent et les monstres que Ballard et Bosch recherchent sont prêts à tout pour garder leurs secrets.

Mon avis: 

Merci à Netgalley et aux éditions Calmann-Lévy pour cette lecture. Je suis adepte de l'inspecteur Harry Bosch et de tous ses personnages depuis toujours, alors ce fut l'occasion pour moi de découvrir le dernier opus. 

On retrouve l'inspectrice Renée Ballard en pleine planque sous un pont d'autoroute. En cette nuit de passage à la nouvelle année, ce n'est pas une mais deux affaires qui vont lui tomber dessus. Un meurtre de sang froid, d'un ancien membre de gang bien assagi, et le viol d'une jeune femme, perpétré par des suspects baptisés les hommes de minuit. Sur tous les fronts, mais recevant l'aide d'Harry Bosch, elle va devoir aller jusqu'à la limite pour résoudre ces affaires....mais attention à ne pas la franchir. 

C'est toujours un plaisir de lire les nouvelles aventures des personnages de la galaxie Connelly. Au programme de cet opus, donc une Renée Ballard plus déterminée que jamais. Et dès les premières pages, on sent arriver cette sensation très forte, d'un passage de témoin. Que ce soit dans les points communs entre Harry et Renée qui deviennent de plus en plus évident, où dans la façon de mener les enquêtes qui présentent des déjà vus que les habitués reconnaitront. Du coup on ne ressent pas vraiment de nouveauté, si ce n'est dans l'évolution de l'époque. 

Car l'auteur entend dénoncer à travers son héroïne, et son sens des valeurs et de la justice très développé , le cynisme et les dysfonctionnements d'une police américaine, qui n'évolue plus, et se perd. Il décrit une société américaine post-COVID, où le curseur a changé. Encore plus de pauvreté, de repli sur soi, et d'égoïsme. 

J'aime beaucoup cette héroïne, ce qu'elle dégage de force et de détermination à apporter la justice au victime. J'aime aussi beaucoup cette temporalité, ces "ténèbres et la nuit" où contrairement à ce que l'on croit les masques tombent, et le pire de chacun devient alors visible.... 

Mais il m'a manqué un petit quelque chose pour accorder à cet opus la note maximale. Peut être un brin d'originalité ou de folie, d'un peu différent des précédents. 

Mais cela reste un tome réussi, qui réunit deux des personnages favoris des fans et qui plaira aux amateurs de toujours. 

Ma note: 15/20

Tag(s) : #Michael Connelly
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :